Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne
Décaration de Patrick Capot pour le groupe communiste et apparenté

Situation SNCF Périgueux

mercredi 14 décembre 2016

Je tiens à rappeler les manifestations importantes qui ont rassemblé les cheminots, leurs familles, les usagers et de nombreux élus locaux en particulier lors de la manifestation du 26 Novembre dernier, le 8 Décembre, les agents SNCF de tous les services étaient dans l’action pour se rendre à la préfecture, à l’occasion de la table ronde, à l’initiative de Madame la préfète, entre les Dirigeants de la SNCF, élus, et syndicalistes cheminots pour évoquer de l’avenir du technicentre.

Dans de nombreuses collectivités des motions de soutien à l’emploi sont votées.
Demain matin, les cheminots du technicentre SNCF seront à nouveau rassemblé à l’occasion d’une réunion statutaire d’une instance représentative du personnel pour protester contre ce qui constitue un délit d’entrave au fonctionnement des délégués du personnel et notamment à l’encontre du Comité d’Etablissement Régional qui devrait être consulté tant l’ampleur des suppressions de postes annoncés constitue un véritable plan social que tente de déguiser en simple évolution de charge la direction du Matériel SNCF.

Enfin, pour affirmer à nos dirigeants que les syndicats portent un projet alternatif basé sur la diversification des charges de travail : entretien des automoteurs, dépollution et démontage des voitures du parc « CORAIL » sur le sîte de Périgueux exécuté par les cheminots car nous avons une responsabilité en matière de santé publique et d’environnement. Nos savoirs - faire permettent de maîtriser la dépollution de milliers de voitures garées dans la nature sur des voies de service : retrait des fluides frigorigène, désamiantage et démontage en faisant intervenir tous les métiers et toutes les compétences des cheminots du matériel remorqué dans le respect de l’environnement.

Je suis donc avec mes collègues cheminots engagés dans l’action et très en colère car nous sommes confrontés à une véritable offensive à l’égard des cheminots qui ont mené un combat d’ampleur au printemps dernier.

Encouragé par une droite revancharde qui envahit l’espace médiatique, les dirigeants SNCF et le gouvernement s’appliquent à détricoter le service public ferroviaire. Convention Train Express Régionaux dénoncées, train d’équilibre du territoire (TET) et notamment trains de nuits Fret et même TGV supprimés, pas une circulation n’est épargnée par ceux qui ont décidé de privatiser le rail, le 4ème paquet prévoyant l’acte final de la libéralisation avec l’éclatement des entreprises monopolistiques d’Etat et l’ouverture totale du Traffic voyageurs régional et national étant engagé ce jour par Bruxelles.

Pour l’ensemble des services, les annonces sont formatées, avec à la clé : externalisation des charges de travail, sous traitance, mise en concurrence, réduction des services dus aux usagers, dégradation des conditions de travail et de vie des cheminots.
Le Président de l’EPIC SNCF Réseau déclare qu’il fera tout pour faciliter l’ouverture à la concurrence. Quand à celui de SNCF Mobilité il annonce 28 000 suppressions d’emplois programmées à l’horizon 2023 pour s’y préparer.

Voilà dans quel contexte nos établissements et nos activités sont plongés.
Depuis 30 ans les différentes politiques libérales misent en œuvre créent les conditions du non redressement du service public ferroviaire et de son dépérissement avec une concurrence déloyale organisée avec la route et l’aérien.

Il est temps aujourd’hui de recréer une filière intégrée et cohérente entre l’industrie ferroviaire, les infrastructures et les opérateurs, de replacer au cœur des politiques publiques la dimension de l’aménagement de territoire pour le transport des personnes et des marchandises. Les exigences environnementales imposent de donner la priorité au rail.
C’est à l’Etat de jouer son rôle social et stratégique pour développer l’emploi, les activités industrielles et commerciales permettant d’assurer une vraie transition énergétique.

Pour le groupe communiste et apparenté.
Patrick CAPOT.


Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Municipalités  Suivre la vie du site Coulounieix Chamiers   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?