Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne
LES ELUS COMMUNISTES A LA MANIFESTATION DE PERIGUEUX LE 31 MARS 2016

MANIFESTATION CONTRE LA LOI EL KHOMRI A PERIGUEUX LE 31 MARS

mardi 12 avril 2016

Le mouvement social, la société toute entière s’interrogent sur leur avenir après des années difficiles qui ont provoqué une fracture démocratique. « Vous avez la parole, gardez là », a lancé Pierre LAURENT, qui entend faire de ce mot d’ordre celui de la « primaire citoyenne ». Ainsi pour l’emploi un vaste chantier public pour la sécurisation des parcours professionnel est ouvert.
Rassemblements, « Nuit Debout », grèves et manifestations interprofessionnelles, en contre-projet des propositions sont en débat pour construire un Code du Travail du 21ème siècle puisque le code du travail actuel est insuffisamment protecteur contre les précarités d’emploi, les licenciements, le salariat déguisé ; D’où la proposition de la CGT d’un nouveau statut du travail salarié et d’une sécurité sociale professionnelle comprenant des droits attachés à la personne et transférables d’une entreprise à l’autre, avec une sécurité sociale professionnelle pour ne plus passer par la case chômage en cas de changement d’entreprise.
Ce système de sécurité d’emploi et de formation comme alternative au chômage est à actualiser pour tenir compte de la révolution numérique et informationnelle en cours qui bouleverse le travail et permettre d’éradiquer progressivement le chômage.
Le Parti communiste Français propose de favoriser un contrôle de l’utilisation de l’utilisation de l’argent public afin de redonner aux organismes de représentation des salariés que sont les Comités d’Entreprises des droits réels pour s’opposer à certaines décisions, pour négocier avec les directions.
La réduction du temps de travail avec l’objectif d’aller
vers les 32 heures hebdomadaires et le retour à la retraite à 60 ans
doit être débattue en co-élaboration avec les organismes représentatifs des personnels.
« 
« Est-ce si extraordinaire de pouvoir travailler normalement ? ». Les jeunes sont particulièrement concernés par ce projet car la question qui se pose est celle d’en finir avec la précarité, de bénéficier d’un contrat à durée indéterminée dès la fin des études pour travailler normalement, autrement que dans des contrats de courtes durée, dans l’intérim .Ils veulent gagner de quoi vivre décemment, et être respectés.
Aujourd’hui 760 000 étudiants se retrouvent dans des stages non rémunérées ou payés 3,60€ de l’heure, c’est-à-dire trois fois moins que le smic. Comment vivre avec ça ? Actuellement, avec un CDD, il est impossible d’obtenir un crédit pour un achat important, d’avoir un logement......
Un « statut social » s’articulant au long de la vie dès les études et prenant en compte l’accès au transport, au logement, à la santé, aux sports, aux loisirs, à la culture... est une revendication forte alors que les moins de 25 ans n’ont pas le droit au RSA.
Le CDI doit redevenir la norme et les contrats temporaires qui concernent plus de quatre millions de personnes devront être limités à 5% des effectifs des entreprises. Il s’agit d’inscrire dans la loi le droit à la formation pendant toute la vie de chacun et pas pour répondre aux attentes patronales, mais pour aller bien au-delà dans l’épanouissement individuel.
Poussons le débat et toutes les convergences qui se développent sur un texte en prise directe sur la réalité et le terrain pour refuser d’adapter les salariés aux besoins du monde du travail mais pour inverser les données en adaptant le monde du travail aux besoins et aux attentes des salariés.
LES ELUS COMMUNISTES A LA MANIFESTATION DE PERIGUEUX LE 31 MARS 2016


Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Municipalités  Suivre la vie du site Coulounieix Chamiers   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?