Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne
Orientations budgétairers 2016 de Coulounieix Chamiers

Intervention de Patrick Capot au nom du groupe communiste et apparentés

mardi 15 mars 2016

Le contexte d’austérité va peser à nouveau sur nos orientations budgétaires. Le gouvernement n’entend, ni les motions des Maires, ni la fronde des élus pour dénoncer le recul des aides de l’Etat aux collectivités locales !
Les baisses successives de dotations actent le manque de solidarité de l’Etat envers les politiques de service public de proximité, elles n’ont aucun effet tant sur l’assainissement de la dette publique, que pour le redressement des comptes publics, pas plus qu’elles ne conduisent à la réduction des déficits publics dans la contrainte des 3% du Produit Intérieur Brut exigée par les tenants de l’austérité de BRUXELLES.

Nous regrettons que dans ces moments difficiles se soit développé un débat malsain autour de la déchéance de nationalité qui apparait plus comme une volonté de masquer les difficultés économiques. Notre parlement aurait pu l’éviter et essayer de sortir le pays de la difficulté.
Pire, c’est la fuite en avant dans l’austérité qui a été préconisée par le chef de l’Etat et le gouvernement VALLS II auquel les Français n’accordent majoritairement plus leur confiance :
Avec cet abandon de l’Etat même compensé de façon précaire par les dotations de péréquation de l’intercommunalité envers les communes il en résulte :

  • Une nouvelle diminution de recettes de 184 761€ pour notre commune entraînant la réduction des dépenses de fonctionnement et de fait, une difficulté pour assurer les services dus aux administrés.  -Une persistance de la réduction de la dépense publique pour les dépenses d’investissement.
  • Une pression sur la masse salariale (seul le GVT vient abonder dans l’évolution du traitement des fonctionnaires).
  • Le non remplacement des départs en retraite des personnels.
  • La poursuite de la baisse des aides aux associations.
  • Une nouvelle augmentation des taux d’imposition pour les ménages. Sur l’Emploi, la politique gouvernementale menée depuis 3 ans trouve ces limites, pour ne pas dire l’échec : Plus 700 000 chômeurs en France, 30 000 en DORDOGNE, 650 sur notre commune. La conséquence immédiate est l’explosion du RSA pour le département, la précarité des ménages avec une augmentation des demandes de secours sur la commune.

Trop c’est trop ! Octroyer gracieusement 40 Milliards de CICE au MEDEF qui en redemande avec les Lois MACRON et EL KOMRI pour réduire le coût du travail et des licenciements jusque dans la remise en cause du principe de protection du salarié par le code du travail, nous ferait revenir à une situation d’avant le Front Populaire.
Ce « modèle économique » est à remettre en cause.

Alors que nous faisons le constat partagé des dégâts de ces choix politiques dont les effets aggravent localement l’action publique sur une commune pauvre comme Coulounieix-Chamiers, notre groupe craint que, dans un tel contexte, c’est la réalisation même de notre projet communal qui est menacé.

Si localement une lueur d’espoir peut accompagner la renaissance du bas Chamiers dans le cadre du contrat de la Ville, nous conviendrons M. Le Maire de l’opportunité de la visite du ministre attendu.
Vous dites « formidable », nous disons « enfin » car elle se fait sur fond d’attentes fortes et d’actes d’incivilités et de dégradations commis à l’encontre de biens d’équipements (Gymnases) et symboliques comme notre Mairie.

Aussi, nous voulons voir pris en compte dans un cadre solidaire de la politique de la ville allant de pair avec plus de proximité et de services publics pour le quartier concerné du bas Chamiers, l’urgence de la question des logements vacants, leur rénovation, l’acquisition d’équipements en sursis comme le gymnase de l’ASPTT.
J’insiste particulièrement sur cet équipement, essentiel pour nos jeunes, la vie associative, sportive le lien social, l’éducation.

Je n’oublie pas non plus la dimension économique liée notamment au site industriel de l’atelier voie SNCF de Chamiers ou le seuil critique des 73 emplois est atteint, hypothéquant sa pérennité et son développement, j’y joint la dimension environnementale avec la problématique de la mobilité, des transports vers l’agglomération et les commerces figée, depuis le débat des ponts, tout cela est l’essence même d’une ville solidaire, sans les moyens d’y répondre cela réduirait à néant tous nos efforts et nos espérances.
Nous en sommes convaincus Monsieur le Maire, chers collègues, la gauche doit renouer avec le peuple, les classes populaires, la classe moyenne qui sont aujourd’hui en souffrance.
Il faut sans tarder, les entendre, agir positivement sous peine de graves désillusions et d’un vote FN qui ne pourrait que grandir avec la droite elle aussi radicalisée.
Oui Il y a urgence à Gauche !

Pour Le groupe Communiste apparentés,
P. CAPOT.


Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Municipalités  Suivre la vie du site Coulounieix Chamiers   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?