Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne

Vendredi : Journée de mobilisation des maires de France Entrons en Résistance !

mardi 15 septembre 2015 par Vianney Le Vacon

Les Elus Communistes et républicains de Dordogne soutiennent et participeront activement à la journée de mobilisation des maires de France.
Les collectivités locales, nos institutions démocratiques basées sur la souveraineté populaire font l’objet d’une attaque sans précédent et de plus en accélérée. La crise de la politique et de la représentation des citoyens atteint de nouveau un paroxysme. Les citoyens n’ont pas abdiqué sur ce terrain-là. Ils veulent être partie prenante des choix qui les concernent.

De fait, les choix qui se font aujourd’hui et qui s’assimilent à des coups de force permanents, comme l’application de la Loi NOTRE, les regroupements de communes précipités, les fermetures de services publics telles les gendarmeries ne sont pas anodins pour la vie de nos concitoyens.

Si nous n’y prenons garde, ils vont considérablement s’amplifier dans les mois à venir. Le préfet l’a dit à la foire exposition de Périgueux : « les collectivités doivent faire une cure d’amaigrissement ». C’est un appel à peine voilé à ce que l’on nomme pudiquement aujourd’hui la mutualisation des moyens entre collectivités.

Parlons concrétement : mutualisation veut dire baisses de moyens, moins de services publics, des suppressions d’emplois en plein chômage dans la Fonction publique territoriale. Ce n’est pas un hasard si en Dordogne, ce sont les grandes communes qui sont appelées à se regrouper, c’est là que peuvent se faire le plus de réductions de dépenses publiques….. !
On peut aussi aller vers des privatisations de services publics comme les offices HLM, l’aide à domicile…..

C’est bien la baisse des dotations de l’Etat qui fragilisent les collectivités et le tissu local et non les services publics qu’elles rendent à la population.

C’est la Loi NOTRE qui vise à faire de la Région la collectivité de tutelle des autres avec un affaiblissement considérable des communes et des départements.
Avec la loi NOTRE et la loi sur le regroupement des communes les collectivités, les élus, les citoyens perdent leur liberté démocratique. Les lieux des décisions d’éloignent d’eux. Exemple frappent et récent avec l’avenir de l’aéroport de Bergerac. Il n’est qu’à 80 kms de Bordeaux dont l’avenir de l’aéroport à l’heure de la nouvelle ligne TGV passe par le développement du Low Cost en concurrence directe avec Bergerac….Demain, toutes les décisions stratégiques échapperont à la Dordogne si l’on n’y prend garde.

Raison de plus pour résister, autour des communes et des départements, premiers échelons de la démocratie, de la solidarité, du lien social.

Raison de plus, pour développer les services publics, exiger des moyens nouveaux que l’on préfère aujourd’hui donner aux grandes entreprises aux coffres déjà bien garnis. Sans parler de l’argent aujourd’hui dédié à la guerre !
Raison de plus pour exiger que les banques soutiennent de nouveau les collectivités, l’économie réelle.
Raisons de plus pour résister.

Vianney Le Vacon

Président de l’ADECR Dordogne


Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ADECR  Suivre la vie du site Infos de l’ADECR   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?