Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne
Pour un grand débat public et citoyen

Grandes infrastructures sur Périgueux, le Grand Périgueux et la Dordogne

jeudi 20 juin 2013 par Vianney Le Vacon

Ce soir lors du conseil municipal nous sommes invités à voter une motion sur la liaison SNCF vers Paris.

Vous me permettrez tout d’abord de faire de nouveau part de mes craintes. Nous craignons malheureusement que la nécessaire modernisation de la liaison ferroviaire vers Paris ne soit sacrifiée par la politique actuelle d’austérité du gouvernement et de mise en oeuvre d’un aménagement du territoire qui ne vise plus qu’à promouvoir uniquement les grandes métropoles au détriment des autres territoires. Vous m’en voyez d’autant plus malheureux que, comme une grande majorité de périgourdins je n’ai pas voté pour cela aux seconds tours des présidentielles et aux législatives.

Mais vous avez raison monsieur le maire, il faut continuer à se battre pour nos territoires.

C’est pourquoi nous voterons cette motion, pour au moins 2 raisons :

Tout d’abord pour ne pas casser votre démarche, qui est une démarche stratégique et d’avenir de promouvoir le rail et son développement. Une démarche qui dépasse, de plus, le seul cadre de Périgueux,
ensuite pour que le combat et le débat continuent, quel que soit le choix prochainement arrêté, même si je le redis la solution historique du POLT par Limoges et Orléans nous semble la plus pertinente. Le combat continue notamment, vous l’avez rappellé dans la presse de ce jour, pour la modernisation de la ligne entre Périgueux et Limoges.

Le débat doit continuer car il faut se poser toutes les questions, y compris celle du financement.
Les projets d’aménagement du territoire ne cessent de tomber actuellement en Dordogne : la liaison SNCF vers Paris, le Très Haut Débit, la RN 21, sans oublier le PDU sur l’agglomération de Périgueux.
Des projets à notre sens là aussi stratégiques et d’avenir tant les problématiques de transport, de déplacement, de mobilité et de communication au sens large font partie de la vie quotidienne de nos concitoyens.

Après une question se pose comment faire pour mener à bien tous ses projets qui ont un horizon 2020/2025 ? Et qui va payer ?
Des projets qui ont des coûts immenses : 100 M€ rien que pour moderniser la ligne vers Limoges, plusieurs centaines pour le très haut débit....
Dans le contexte de crise que nous vivons, de restriction des crédits publics, la réponse que l’on peut nous amener est de faire appel à l’investissement privé en renchérissant du même coup les prix pour les usagers et les contribuables : entreprises ou simples particuliers, il ne faut pas oublier ces derniers.
Les collectivités locales, comme la notre, seront bien sûr amenées à mettre la main à la poche au détriment, il faut le dire, de leurs compétences alors que s’annonce une crise sans précédents des finances de ces mêmes collectivités. On voit d’ailleurs incidemment les difficultés pour développer les projets de Lascaux avec des financements publics, je veux parler de l’Etat qui se fait attendre, alors que Lascaux est l’un des biens communs de l’Humanité les plus emblématiques.

Nous sommes plus que sceptiques sur cette démarche qui marque dés maintenant ses limites aves les hypothèques qui pèsent sur la ligne nouvelle entre Limoges et Poitiers. Nous voyons bien là les limites d’un seul appel aux collectivités locales ou au privé pour développer le pays.
La réponse aux besoins, en prenant y compris en compte la nécessaire transition énergétique qui appelle un nouveau mode de développement, l’ ccès pour tous, l’intérêt général et un véritable aménagement du territoire au service des populations commandent à la fois une logique de service public et de s’appuyer sur les services publics existants, associés à un essor sans précédent de financements publics qui relancera de plus, l’économie.
Ces exigences commandent un véritable débat public et citoyen avec les périgourdins afin que ces choix ne se fassent pas sans eux et que des territoires entiers ne restent au bord du chemin.

Voilà monsieur le maire, mes chers collègues l’aboutissement de notre réflexion aujourd’hui, une réflexion qui se nourrit aussi de la réalité des attaques qui se poursuivent sur le service public à Périgueux. Je veux parler de l’agence comptable EDF, de la Banque de France, de la SNCF, ateliers et navette qui marque le pas, du désengagement scandaleux de la Poste sur la ville. La Poste qui ne cesse de vanter sa présence territoriale, voit ses bénéfices augmenter d’année sen année et veut se désengager du cœur de ville, le Coderc et de nos quartiers comme le Gourde L’Arche et St Georges. Ces points pourraient aussi mériter une motion, mais nous allons plutôt aller vers l’action avec les citoyens.

Vianney Le Vacon
Maire adjoint


Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Municipalités  Suivre la vie du site Périgueux   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?