Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne

Je n’irais pas le 11 janvier au débat sur l’identité nationale !

jeudi 31 décembre 2009 par Vianney Le Vacon

Les pseudos débats sur l’identité nationale vont débuter en Dordogne. Pour ma part, je n’irais pas au débat annoncé pour le 11 janvier à Périgueux.

Je n’irais pas car j’estime ce débat dangereux pour notre pays, pour notre démocratie.
Je n’irais pas mais j’estime aussi que ce débat, mérite autant de mépris qu’une riposte ferme et républicaine.

Je n’irais pas car j’estime ce débat dangereux pour notre pays, pour notre démocratie.
Chaque jour qui passe nous livre son lot de débats et de soit-disants dérapages qui au final constituent une pensée cohérente : sus à l’étranger, sus à celui qui ne se conforme pas à l’ordre établi. C’est proprement ignoble.

C’est d’autant plus ignoble que l’appareil même de l’Etat, ses deux principaux responsables, le président et son premier ministre, mettent tout leur poids dans cette offensive idéologique.
Ignoble et dangereux pour notre république.

Je n’irais pas mais j’estime aussi que ce débat, mérite autant le mépris qu’une riposte ferme et républicaine. Cette épisode de notre vie publique et politique va bien au-delà d’une simple logique électorale à quelques mois d’une échéance électorale.

De partout en France des voix s’élèvent, diverses, variées, démocrates pour dire Stop, ça suffit ! Il nous faut aussi agir. Ne laissons pas notre pays devenir un nouveau champs de guerres civils entre citoyens, entre « bons et mauvais français », entre « bons et mauvais étrangers ».

Cela suffit et ressemble trop à de sinistre périodes de notre histoire, notamment les années 30 et le pétainisme, littéralement gommés d’ailleurs par le président Sarkozy lors de son discours de la Chapelle en Vercors.

Comme élu, comme citoyen, comme individu je dis attention, tout ce qui fonde notre République, ce qui fonde l’individu, la vie collective, notre contrat social, la laicité sont menacés au profits de menées inquisitoriales et totalitaires. De quel droit un Etat entend demander à ses citoyens de définir leur propre identité !

C’est une conception totalement rétrograde de notre monde, de l’Europe et de la France érigés en forteresses repliées sur elle-même.

Oui, réagissons, c’est pourquoi, non seulement j’invite au boycott de la rencontre du 11 janvier, mais j’invite aussi toutes celles et ceux qui le souhaitent à se retrouver le 11 janvier pour une manifestation d’opposition à cette rencontre, lieu et heure restant à définir sur Périgueux.

Vianney Le Vacon,
Président de l’ADECR Dordogne
Maire adjoint de Périgueux


Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ADECR  Suivre la vie du site Infos de l’ADECR   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?