Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne
Lettre adressée à Mme la préfète de Dordogne, représentante de l’Etat.

L’Etat doit donner du travail au service public SNCF et à l’atelier de Chamiers en particulier

mardi 26 mai 2009 par Vianney Le Vacon

Madame la Préfète,

Ayant participé à la récente table ronde sur l’avenir des ateliers SNCF de Chamiers le vendredi 15 mai dont vous avez pu prendre connaissance dans la presse locale, je souhaite que vous fassiez remonter aux plus hautes autorités du gouvernement et de l’Etat, un certain nombre d’exigences urgentes. Je ne doute d’ailleurs pas que d’autres collègues élus-es vous fassent aussi part de leur sentiment.

Ce vendredi, nous avons pu mesurer le désarroi et l’incompréhension des cheminots devant ce qu’ils ressentent, à juste raison, comme une véritable forme d’abandon de l’Etat. Pourtant toutes les conditions sont réunies pour assurer non seulement la pérennité mais aussi le développement du site de Chamiers : compétences, savoir-faire, outillage performant....
A l’occasion de l’opération portes ouvertes du site qui se déroulait le lendemain, nous avons pu mesurer le professionnalisme des salariés.

En cela, nous partageons, ce qu’ils ressentent comme une atteinte à leur dignité : pourquoi, en effet, supprimer du travail, des emplois alors que le gouvernement et son premier responsable Nicolas Sarkozy n’ont eu de cesse de souligner ces dernières années les vertus du travail, leur volonté de le valoriser.

Et du travail, il y en a !

Les besoins existent, comme le confirme un récent rapport de la Cours des Comptes qui indique que près d’un tiers des appareils de voie du réseau ferré est obsolète, que le réseau nécessite une rénovation forte afin de le mettre au niveau de développement et de sécurité requis. Or, le coeur de métier des ateliers de Chamiers réside notamment dans la réalisation de ces mêmes appareils.

En conséquence, nous vous demandons donc d’intercéder auprès de l’Etat pour qu’ils débloquent les moyens nécessaires afin de lancer un grand plan pluriannuel de rénovation de nos infrastructures ferrées et du matériel roulant. A l’heure, où ce même Etat débloque depuis des mois des sommes faramineuses pour soutenir principalement les banques, il est tout aussi efficace qu’il soutienne l’activité réelle du pays, notamment en Dordogne déjà bien sinistrée, avec les deux sites industriels de Chamiers et du Toulon. Qu’il réponde aussi aux défis environnementaux, aux besoins de développement des transports publics. Ce en quoi, le choix du service public SNCF est le choix le plus cohérent et le plus efficace.

Voilà, des mesures qui seraient véritablement efficaces pour permettre à notre pays de se relancer socialement et économiquement en développant tous les besoins qui s’expriment. Et ils sont nombreux. En ce sens, nous pensons qu’il convient de sortir des dogmes politiques et économiques qui ont prévalu ces dernières années et mené à la crise de société actuelle. Il est grand temps, d’un venir à une nouvelle logique de développement qui promeut à la fois le social, l’efficacité économique et le respect de l’environnement. Une logique qui replace le travail au centre de toute politique digne de ce nom, et s’appuie sur la formidable richesse des services publics.

Un dernier mot pour vous dire, non sans une certaine gravité, combien les salariés de Chamiers et plus généralement les salariés du public ou du privé, attendent aujourd’hui de l’Etat et du gouvernement un véritable respect de leur travail.

Veuillez recevoir, madame la préfète, mes salutations distingués.

Vianney LE VACON,
Président de l’Association Départementale des Elus Communistes et Républicains.
Maire Adjoint de Périgueux.


Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Municipalités  Suivre la vie du site Périgueux   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?